Être mère…

Image

J’ai eu mes enfants jeune par choix et je ne regrette absolument pas.

Surtout quand je vois toute l’énergie que cela demande, toute la patience qu’il faut avoir, toute la force dont on a besoin pour ne pas lâcher…

On dit souvent à juste titre, qu’être mère est le plus dur métier du monde.

C’est juste.

Très juste.

Un jour alors que je grondais ma fille et que je culpabilisais ma mère m’a dit  » de toute façon Morgane, tu pourras toujours tout faire parfaitement, tes enfants trouverons toujours quelque chose à redire »…

 Cette petite phrase lancée de manière anodine, je m’en souviens à chaque fois que j’ai besoin de hausser le ton autant vous dire que je ne compte plus la fréquence hein !

Mes enfants, je les aime plus que tout.

Je donnerai tout pour eux, mais quand même soyons honnête, il nous épuise !!

Les nuits, les petits maladies, les caprices, les hurlements, les trajets en poussette sous la flotte, les dimanches à 06h du matin devant Tchoupi, les centaines voir milliers de biberons qu’il faut laver, les voyages en train où le wagon entier veut ta mort tellement ta gamine elle hurle !!!!

Les vaccins, les couches, la queue pour inscrire ton enfant aux activités extra-scolaire à 08h du matin à la mairie que tu te coltines, le vomi sur ton super chemisier, les draps a changé en pleine nuit, les rondes de SOS MEDECINS chez toi le weekend, le stress que tu as pour trouver une pharmacie de garde qui bien sûr est la plus loin de chez toi hein !

Les heures que tu passes avec ton babycook et voir que ton gamin il préfère les Blédichef, les 6 boîtes de lait en poudre à 16 euros pièce que tu achètes pour connaître le BON lait, les slips en filet on en parle ou pas ?

Les crampes que tu as non stop les 3 premiers mois parce que ton bébé est un koala ça on te l’avais pas dit non plus …

Bref, c’est pas facile mais qu’est ce qu’on les aime quand même !

 

Publicités

4 réflexions sur “Être mère…

  1. Garde bien ce billet précieusement, pour Joe et James, quand ils auront une quinzaine d’années de plus… Tu leur mettras sous le nez le jour où ils te diront que « vraiment, tu comprends rien à rien, que t’es soooooo two thouuuusands »… Et puis pour dans une 20aine d’années, pour Joe, quand elle se lamentera sur sa fille qui la tue de fatigue… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s