ON S’EN GRILLE UNE ?

Image

Je m’en souviens comme si c’était hier.

Ma première clope.

J’avais 13 ans oui je sais je suis une fille précoce et alors ?

Bref, j’ai piqué cette clope dans la table de nuit de ma grand mère et je suis allée la fumer avec ma cousine dans une vieille maison en pierre, abandonnée et sans toit.

On avait peur de se faire prendre alors on a fait ça vite.

Après on a mâché 3 Hollywood chewing gum à la menthe chacune pendant au moins 1h pour enlever cette odeur.

Ah l’odeur du tabac, comme je l’aime celle ci, je sais c’est un peu étrange, mais l’odeur de la clope sur mes doigts je sur-kiffe!

Les années se sont écoulées sans cigarette ou très peu et puis vers l’âge des 14 ans j’avais toute une bande pote, un premier amour dont j’étais folle…et devinez quoi ?

J’étais la seule à ne pas fumer quotidiennement.

C’était donc sûr, il fallait que je fume tous les jours, sans m’arrêter et si possible en public ou avant d’aller en cours pour m’affirmer !

Et le pire c’est que j’ai aimé ça dès la première vraie clope, tu sais celle que tu t’enfiles sans « crapoter », celle dont tu es fière et qu’il faut de préférence fumer à la table d’un café en terrasse avec un café qui te coûte un bras, toi qui n’a pas une tune et encore moins d’argent de poche…

J’étais donc entrée dans la spirale infernale.

Celle de la fumeuse quotidienne.

Mes parents ont sûrement vu mon petit manège, avec mes paquets de Stimorol Original que je piquais à mon père et mes lavages de mains intensifs …

J’ai donc commencé à fumer et je n’ai arrêté que pendant mes grossesses. Pas une clope en étant enceinte.

Et puis … j’ai recommencé…

Je sais, ça coûte cher, c’est pas bon pour la santé, ça donne le mauvais exemple à mes enfants et blablabla…

J’aime ça et je n’ai aucune volonté pour arrêter.

Alors je continue.

Un jour peut être je dirai stop

En attendant, hier après une journée de dingue deux enfants ça t’achève y’a pas à dire, elle était vitale ma clope.

Et avant hier, celle avec le café aussi elle était la bienvenue.

Et puis celle de l’été dernier en terrasse elle était bien aussi celle là…

Et puis… celle que je vais me griller juste après ce post aussi elle va être MAGIQUE!

Je vais d’ailleurs la fumer en chantonnant du Pink Martini

« Je ne veux pas travailler, je ne veux pas déjeuner, je veux seulement oublier et puis je fume … »

Allez j’y vais, vous avez vu mon briquet s’vous plaît ?


3 réflexions sur “ON S’EN GRILLE UNE ?

  1. Première clope à 13 ans pour moi aussi. Je me souviens même que le buraliste me rendait de la monnaie sur ma pièce de 10 francs, à l’époque… #putainjesuisvieille

  2. Ah la clope … Moi j’ai arrêté lors de vacances en Thaïlandes, avec les paquets montrant les photos d’organes bousillés (eurk) et en plus elles avaient mauvais goûts. J’en ai profité piour arrêter. J’ai eu comme un déclic en arrêtant du jour au lendemain.
    Mais je n’oserai jamais en regriller une comme ça un jour, j’aurais trop peur de replonger !

  3. Haha, chacune sa drogue ! Moi c’est mon giga verre de coca que je sirote religieusement quand les petits vont à la sieste… Si on essaye de me prendre ma bouteille, je mords ! 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s