JE T’AIME MOI NON PLUS

Image

Cette photo je l’adore

A l’époque c’était encore l’heure des câlins

Toutes les deux

Le matin, des baisers

Le midi aussi et salés

Au goûter, ils étaient nombreux et sucrés

et le soir…doux et fatigués

Les choses changent

Apparemment, en ce moment n’est pas une période facile avec nos enfants

C’est la galère, les crises, les punitions… et des mamans souvent en recherche de solutions

Je ne suis pas du genre a changé d’avis

Tant pis pour elle, tant mieux pour moi

Elle insiste et je fais de même

Peut être pas toujours avec la délicatesse qu’il faudrait

Mais c’est la vie

La période des 4 5 ans est la première adolescence selon la maîtresse de ma fllle

Et bien si c’est ça mais en pire je ne sais pas comment ça va se passer mais on va moins rigoler

Je reste convaincue qu’il faut parler, expliquer et prendre le temps d’éclaircir certaines choses avec son enfant

Quand j’estime que la situation dans laquelle nous nous trouvons, mérite de prendre le temps et d’expliquer

J’écoute, et j’explique

Mais la plupart du temps, tout est source de conflit

Et le matin je n’ai pas le temps d’expliquer trente fois pourquoi tu mets tes bottes et pas les ballerines

Pourquoi tu ne te maquilles pas comme si tu allais aller en boîte

Pourquoi quand je dis stop c’est stop

Pourquoi « on zappe pas les dents »comme elle le dit TOUS les soirs

Pourquoi on pousse pas son frère comme si il avait 3 ans de plus

Pourquoi on lui achète pas trois robes de princesse par jour sans parler des chaussures à talons

Pourquoi aujourd’hui c’est haricots verts

Pourquoi elle n’a pas le droit de se mettre du vernis à l’école

Pourquoi on va pas au parc tu vois pas qu’il pleut sans déconner ?

Pourquoi les Dragibus c’est de temps en temps

Pourquoi…Pourquoi…

Je l’avoue, en ce moment le feeling n’est pas là

Elle m’épuise

Elle me teste pour tout et n’importe quoi, me répond, devient par moment insolente, tape du pieds par terre, monte cent fois sur la table basse alors qu’elle en a l’interdiction, me jette des regards noirs et claque la porte de sa chambre quand je lui demande de s’isoler parce qu’il est temps si tu vois ce que je veux dire

La fatigue, le quotidien, les petites maladies, la mauvaise humeur, les impôts, les courses à faire, les lessives, se lever du mauvais pied…

Tout ça aggrave la situation

Mais je suis honnête avec elle, et je lui dis clairement et simplement les choses

Je lui dis qu’elle m’épuise et qu’elle pourrait faire des efforts

Je fais du chantage aussi

Oui c’est pas beau

Mais mes parents en ont fait et je suis toujours en vie alors de temps en temps c’est comme ça !

Je suis à l’aise dans mon rôle de maman

Même si j’avoue qu’un bisous ou « un câlin fort fort » me ferait du bien de temps en temps

Toi ma fille, mon garçon manqué aux ballerines et au collier de perle rose, si tu pouvais être plus douce, plus câline et moins têtue je soufflerai un grand coup et ça irait mieux

Trouver le juste milieu et l’assumer

Lui faire comprendre encore et toujours qu’ici ce n’est pas elle qui dicte sa loi

Comprendre que la richesse des rapports avec les autres, c’est l’échange et pas l’insolence…

Agir, fixer des limites, voir punir et ne pas s’en vouloir

Ne pas culpabiliser…

Un long chemin qui ne fait que commencer.

Répéter inlassablement encore et toujours.

Et peut être qu’un jour ô miracle, ça paiera …

Et pour la énième fois mon amour même si je suis fâchée contre toi

Je t’aime

ça, ça ne changera jamais

MAIS FAIS UN EFFORT QUAND MÊME HEIN !!

Publicités

9 réflexions sur “JE T’AIME MOI NON PLUS

  1. Hello ! Ma fille se positionne beaucoup pour le moment par rapport à son petit frère (qui grandit aussi, bientôt 17 mois !). Je me demande si comme en parle Eve (minireyve), quand il n’y a pas beaucoup d’écart il faudrait peut-être faire de temps en temps des moments exclusifs avec chacun (mais je suis comme toi, j’ai un homme qui travaille beaucoup (et le WE aussi!) et pas toujours simple de pouvoir prévoir des moments comme ça). Bref pas de solution miracle mais tout plein de courage, on les aime tellement ces petits amours !

  2. bon ben tu te doutes bien que ce billet me fait du bien… et fais écho à mon sentiment du moment! Je reconnais bien là mes enfants dans l’insolence, les cris et puis le manque da patience aussi pour nous les parents… On en est tous un peu là je crois, on fait de notre mieux, mais purée ils sont durs ou quoi nos chérubins?!… Allez à mon tour je compatis et je t’embrasse!

  3. oui tu vas y arriver, parce que oui tu es une maman qui déchire, et qu’effectivement on compare le cap des 4-5 ans à une petite crise d’adolescence (oh my god, je n’imagine même pas la seconde crise d’ado ahhhhhhh), on fait toutes de notre mieux, et je suis persuadée qui si l’on ne lâche rien et que l’on reste sur nos décisions et bien un jour nos enfants nous remercierons (mais purée vivement que ça passe !!!!!) 😉

  4. Et là on comprend enfin nos parents, parce que nous non plus on était pas des anges et que eux aussi ils étaient à bout des fois.

  5. Comme ton message me fait du bien 🙂
    Moi aussi mon chaton souriant s’est transformé en petit monstre insolent…pas de solution idéal, tenir le cap, mais parfois j’aimerai que cela soit plus serein…et OMG jangoisse grave pour ls vraie crise d’ado !!!!

  6. oh la la… que je me retrouve dans ce que tu ecris. Mais la mienne n’aura ses trois ans qu’en juin… elle repond avec un air blase style quand on lui dit de baisser la musique parce que son frere dort elle repond en soupirant « j’ai deja baisse et sors de ma chambre… »
    apres la peur d’avoir « rate « quelque chose, je me rassure ne me disant que c’est une passage et que ça ne peut qu’aller mieux apres…
    il parait que plus la crise est dure enfant plus douce sera celle de l’ado (je ne sais pas si c’est vrai mais j’aime me repeter ça en ce moment…)
    bon courage

  7. je crois que toute personne n’ayant pas d’enfant ne peut se rendre compte de la difficulté et du stress que donne le boulot de parents ! Comme dit Cha j’ai déjà entendu aussi qu’un enfant difficile petit ne fera pas une grosse crise d’adolescence pourvu que ça soit vrai ! C’est compliqué de donner du temps à un enfant quand on a d’autres choses à gérer au quotidien et surtout quand il y a d’autres enfants à la maison. Malheureusement ils ne comprennent pas qu’on les aime et qu’ils n’ont pas besoin de faire des bétises ou d’être odieux pour qu’on leur donne de l’intéret… Courage ! tu es une mère exemplaire avec tes enfants tu n’as rien à te reprocher !!! des bisous ma belle !

  8. Je l’impression de nous voir Elyes et moi il y a 2-3 ans. tout était source de conflit et c’était épuisant et surtout je mourrais e peur que notre relation en patisse. Aujourd’hui à presque 7 ans, je dis pas qu’il est sage comme une image (il a un sacré caractère et ça ca ne changera jamais) mais il comprend que quand j’en peux plux, il faut qu’il se calme et par lui même il s’excuse et me fait un calin. Et puis malgré tout il y a beaucoup moins de crise et ça c’est cool! courage ma douce c’est un mauvais moment à passer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s