REVEILLONS -NOUS, NOUS SOMMES EN 2014 !

Avant d’avoir un enfant, tout paraît simple.

Je vais avoir une grossesse merveilleuse, je vais enfin avoir du temps pour moi, pour me faire chouchouter, pour écouter mon corps, prendre du temps pour tout aménager comme je le souhaite.

Les gens autour se feront bien à cette idée… maintenant mes objectifs ne sont plus les mêmes.

Sans parler de mes envies, des choix que je vais faire à l’avenir et qui favoriseront davantage ma famille aux autres.

Dans les autres j’entends, mes collègues de boulot, ma famille au sens large du terme, mes amis sans enfants, mes patrons…

Quelle utopie.

On vous fait toujours croire au début, que oui c’est du bonheur, qu’il faut le prendre comme tel, qu’une naissance c’est toujours merveilleux et blablabla…

Que non ce n’est pas un frein à la vie professionnelle, aux objectifs que l’on vous donne, ni un frein à votre carrière d’ailleurs.

« Vous pouvez tout concilier, ce n’est pas un problème rassurez-vous. »

Surtout quand votre supérieur est une femme. Vous êtes certaine, que vous, au moins vous avez de la chance dans toute cette histoire.

Et que dire après ça ?

Et bien peut être que les choses ne se passent pas exactement comme cela.

« Les enfants c’est bien, mais ça n’a aucun lien avec votre travail. »

La performance est le maître mot.

Vous devez assurer chez vous avec vos enfants, avec votre mari et restez féminine encore et toujours.

Ne pas vous laissez aller.

Garder cette confiance en vous qu’on a tant aimé auparavant.

Et puis, il faut aussi assurer dans tout ce que nous faisons chez nous, et qui contrairement aux idées reçues ne se fait pas tout seul !

Non le linge ne sort pas tout seul de la machine et ne s’étend pas en un claquement de doigt… sans parler des courses, du ménage, du goûter des enfants, des papiers et autres formalités administratives.

Nous les femmes, nous essayons tant bien que mal de tout faire rouler, de manière plus ou moins organisée

Mais il peut aussi y avoir des couacs, des boulettes de faite

Suis je la seule à m’être planter en achetant des bouteilles d’eau de 50cl au lieu de 1L de commander à la va vite sur internet entre le bain des gosses et le repas coquillette/ jambon du mardi soir ?

Oui ça nous arrive à nous aussi d’être au bout du bout.

D’être au bord de l’implosion parce que tout concilier c’est fatiguant, usant et démoralisant.

Faire des enfants, et vouloir avoir une vie sociale et professionnelle c’est possible.

En 2014 il faut juste nous faire confiance, être un peu plus humain, et conscient que la vie c’est le travail, le don de soi, les objectifs, MAIS AUSSI les enfants, l’épanouissement personnel, la vie de couple …

le shopping, les massages, la thalasso, les pâtisseries, le champagne…

Il faut être ouvert d’esprit, de pas mettre les femmes dans des cases, leur donner le temps.

Nous sommes capables d’être au taquet comme vous.

Mais peut être qu’un peu plus de considération ferait du bien non ?

Chères femmes, chères mères : WE CAN DO IT !

Ce post est en relation avec celui d‘Elisa écrit il y a quelques jours. En relation ET avec tout mon soutien !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s