L’ENFANT ROI ? PAS CHEZ MOI MERCI BIEN !

Avant d’avoir des enfants je tenais toujours le même discours : une fois maman c’est simple le chef ce sera moi et le papa évidemment.

Mes amies me disaient « oui enfin on verra, c’est certainement plus facile à dire qu’à faire! »

J’étais persuadée de mon coup

Et puis,

Je suis devenue maman.

Et ce que je disais c’est produit.

Les chefs c’est NOUS!

Bon l’avantage c’est que l’amoureux et moi avons la même vision des choses.

Exactement là même.

Chez nous, c’est nous qui décidons, qui posons les limites.

Nous et nous seuls.

Bien évidemment nous laissons nos enfants s’exprimer, donner leurs avis, nous acceptons de discuter et de trouver un terrain d’entente.

Mais soyons clair, s’il s’agit d’un sujet important qui nous tiens à coeur, notre discours à nous parents est non discutable.

Du style, dire bonjour, s’il vous plaît, merci et au revoir, tenir la porte aux voisins qui passe juste après vous dans le hall de l’immeuble, ne pas couper la parole, mâcher la bouche fermée, ne pas parler la bouche pleine ou bien laisser la place aux personnes âgées ou aux femmes enceintes dans le bus.

Je ne suis pas née avec une grande patience je l’avoue.

Petite il fallait que ça roule, que ça aille vite, que ça fonctionne.

Ma mère n’avait pas le temps de nous expliquer pendant deux heures des choses qui paraissent normales.

Quand je sens que l’incompréhension gagne ma fille lorsque je lui demande quelque chose je lui explique mais ce que je dis je m’y tiens.

Les heures de discussion n’y changeront rien.

Je ne négocie pas avec l’ennemi 🙂

Je ne cède pas quitte à l’entendre râler pendant deux heures.

Je passe ma journée à dire à mon fils de deux ans et demi « quand c’est non, c’est non », ou « je vais pas le dire dix fois », « ce n’est pas toi qui fait la loi ici » … et j’en passe.

Je n’y peux rien je suis comme ça et en toute honnêteté et sans porter de jugement aucun, je trouve que ce genre de fonctionnement mériterai d’être adopté plus souvent.

L’enfant roi, celui qui se roule par terre pour obtenir ce qu’il souhaite n’a aucune cohabiter avec moi et encore moins avec l’amoureux.

Lui et moi nous sommes une équipe. A team you know ?!

Je vais toujours dans son sens devant les enfants, je ne remets jamais en question ce qu’il dit à nos enfants.

Et réciproquement.

Il a dit non pour quelque chose, je dis non aussi.

Nos enfants n’ont aucune porte de secours.

Il n’y a qu’une seule issue : nous…

C’est pas de bol pour eux, mais pour nous, parents c’est une chance.

Je ne le contredis jamais.

Et lui en fait de même.

D’ailleurs quand je dis « NON » à ma fille, elle ne va jamais voir son père pour lui demander son avis à lui.

Elle sait d’elle même que c’est du temps perdu !

Et quand elle me demande quelque chose style un bonbon à 18H mais qu’elle a été sage, je lui dis « moi je suis d’accord pour un bonbon mais tu va demander à papa son avis et après on avise. »

Une équipe je vous dis 🙂

Je pense que cela fonctionne comme ça depuis le début parce que nous avons reçu la même éducation.

Une éducation compréhensive où l’enfant a sa place mais où les limites sont bien présentes et inflexibles.

Il est certain que chaque enfant a son caractère (d’ailleurs les miens ne sont pas des calme…) mais je pense qu’un enfant qui a des limites n’est pas plus malheureux qu’un autre.

Bien au contraire.

En tout cas ici ça fonctionne comme ça, et on va essayer de faire perdurer notre équipe le plus longtemps possibel.

Pour passer en équipe de France qui sait 🙂

Je vous souhaite une très bonne soirée !

Et n’oubliez pas chers parents:

YOU’VE GOT THE POWER !!

Publicités

4 réflexions sur “L’ENFANT ROI ? PAS CHEZ MOI MERCI BIEN !

  1. chez nous aussi « c’est nous qui commandons » mais j’avoue que mon asticot est en pleine phase du terribeul two et parfois quand je suis fatiguee je gere mal les regards des gens dans la rue qui te regarde ne pas ceder et ton fils qui hurle et se roule par terre (j’imagine qu’ils se disent que si je cedais ils auraient la paix)… le souci c’est qu’il faut tenir sur la duree… et apres à nous la coupe;)
    bonne continuation
    psit: c’est bon de dire « c’est moi le chef c’est moi qui commande »

  2. ben t’as bien de la chance d’être une équipe avec ton mari, nous on est des adversaires. il dit trop souvent le contraire de moi, me contredit allègrement devant elle et pense qu’en étant autoritaire elle ne l’aimera plus. heureusement je suis plus souvent seule avec elle donc j’essaie de rattraper le papa copain et le mari opposant mais du coup j’ai double boulot. j’espère juste que Nina saura faire la part des choses une fois grande, pour le moment on me dit qu’elle est très bien élevée … mais parfois je rêve de cette équipe parentale dont tu parles putain, ne pas être seule contre eux deux, et voilà ça me fait chialer, bordel. cette dépression post partum m’a foutue dedans à vie. j’ai mal démarré du coup je suis fichée à vie, comme les gens qui se trainent un casier judiciaire pour des conneries de jeunesse.

  3. Je suis bien d’accord avec toi… je ne laisse pas souvent de commentaire mais là…. je vis seule avec ma fille de 6 ans, et elle ne voit pas son papa, du coup j’assume l’intégralité de son éducation et de son quotidien, mais ce n’est pas pour cela que je vais tout laisser passer, j’ai moi aussi dressé mes limites, elle le sait et ne tente que rarement d’aller au delà. Il n’y a pas de négociation possible, et j’ai toujours du mal quand j’entend des « oui mais… » Punaise tiens ça m’a fait du bien de lire ton article!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s