À L’ORIGINE

image

Fonder une famille.
C’est le truc le plus fou que j’ai fais dans ma vie.
Quand on y pense c’est complètement dingue.
La veille tu ne connaissais pas cette personne.
Le lendemain tu manges des pâtes avec lui en buvant ses paroles et le surlendemain tu lui fais deux enfants.

Comme si c’était écrit.
Comme si c’était normal.
Je ne sais pas pourquoi mais depuis le début j’ai l’impression que la roue va arrêter te tourner en ma faveur. J’ai la désagréable impression d’être observée depuis tout ce temps et d’attendre le coup de bâton.

Je pars du principe que rien n’est acquis. Qu’il faut sans cesse se réinventer. Entretenir. Du jour au lendemain toute cette douceur peut partir en cacahouète. Au moins j’aurais tout donné. J’ai fais un énorme pari. Et j’aime me dire que je fais les choses jusqu’au bout.

Un peu comme quand on porte son enfant. On ne fais pas un pas de travers. De peur. La peur de tout et de rien à la fois.
On se croit invincible, on est tellement heureux. Notre force est décuplée et en même temps on bouge pas trop. On évite le pas de travers. On suit le chemin en priant pour que tout se déroule bien.

C’est encore pire quand on mets au monde son bébé. On l’aime plus que tout. On s’investit .On y crois. Mais deux dans une histoire ça se gère plutôt bien.

À trois faut pas déconner.
À quatre encore pire.
Il n’a rien demandé ce petit aux joues rouges et au deux billes bleues à la place des yeux.
Alors on va tout donner.
Ne pas se laisser dépasser.
Y croire encore plus fort et le rendre heureux ce petit.
Heureux comme nous le sommes depuis sa venue.

Depuis ce tremblement de terre qui ressemble plus à un énorme gâteaux qui ne se termine jamais.
Ce genre de gâteau avec de la crème chantilly partout et des fruits rouges qui relève le goût.
Ça pétille de partout mais dessous c’est de la douceur.

Mon Dieu que c’est doux ces moments où tu as l’impression d’avoir accompli l’impossible.
Une sorte d’Everest puissance 10 000.

Ils sont là mes deux petits moineaux, tu es à l’origine de leurs frimousses, de leurs caractères et de leurs petits doigts qui te serrent fort.

Ils boivent tes paroles {enfin pour l’instant}.

Je suis à l’origine de vous. Nous sommes à l’origine de vous deux. Ou plutôt l’ Amour est à l’origine de vous. L’ Amour ce truc qui peut paraître ringard de nos jours mais qui pourtant est le seul moteur de tout ça.

Et punaise que ça fait du bien de croire en nous. À nous Quatre. À la force que nous déployons tous les jours pour que le bonheur soit là et que l’ Amour ne s’arrête jamais.

Je ne suis pas Dieu mais presque en fait 🙂

Que l’ Amour règne en Maître moi j’dis !

{Et les gâteaux et le bon vin aussi}


2 réflexions sur “À L’ORIGINE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s